Au plaisir …

… d’emmener nos enfants voir le monde …

Le Blog

San Pedro de Atacama (Chili) - 24/07/07 au 25/07/07

Mardi 24 juillet 2007, San Pedro de Atacama est une toute petite ville située dans une région désertique. Toutes les maisons ont la même allure, les murs en sont construits à base de terre et de paille et ont la couleur du désert.

San Pedro de Atacama
San Pedro de Atacama

Ce matin, les enfants jouent au ping-pong, Damien et moi faisons un petit nettoyage rapide d’Idéfix et ensuite, nous partons vers la rue principale afin d’y réserver notre excursion prévue en fin d’après-midi : La Vallée de la Lune.
Séance école après le déjeuner et ensuite nous préparons nos affaires pour LA sortie de la journée : bonnets, écharpes, vestes, crème solaire, de l’eau, l’appareil photo, la caméra et le statif dans les sacs, bottines aux pieds, lunettes solaires sur le nez et casquette sur la tête. Nous sommes dans une région très sèche et le soleil brille de tout son éclat. Mais dès le coucher du soleil la température chute très fort et il faut troquer sa casquette contre un bonnet et ajouter quelques couches de vêtements.

Vallée de la Mort
Vallée de la Mort

Nous voilà partis dans un minibus avec d’autres touristes. Yann est très calme. A mon avis il craint que nous montions à nouveau très haut en altitude. Je le rassure et quelques minutes plus tard il retrouve sa joie de vivre. Nous faisons un premier arrêt à la “Vallée de la Mort”. Cette vallée est nommée ainsi car il n’y a aucune vie. La vue sur cette vallée est impressionnante et d’autant plus que le vent souffle très très fort. Je n’ose pas lâcher Pauline de peur que le vent la pousse dans le précipice. Elle qui est légère comme une plume. Après quelques minutes de “cheese” suivies des cliquetis des appareils photo, le minibus reprend sa route vers le parc national. Un deuxième arrêt nous mène vers un site appelé “Las tres Marias” ainsi qu’à une grotte de sel. Toutes les roches de la région sont en grande partie constituées de sel et de certains métaux, tel le cuivre. Il y a d’ailleurs de nombreuses mines de sel dans la région.

Vallée de la Lune
Vallée de la Lune

Finalement nous arrivons vers dix-sept heures à un des endroits clés de la Vallée de la Lune. Nous escaladons une énorme dune, ensuite Damien, Yann, Pauline et moi-même empruntons un petit chemin en haut des rochers afin d’y dénicher un bel endroit pour admirer le coucher du soleil sur la vallée.

Vallée de la Lune
Vallée de la Lune

Le spectacle est grandiose ! Les couleurs sont magnifiques et c’est à contrecœur que nous rangeons nos appareils car nous devons rejoindre le minibus à 18h20 précises. Mais nous rentrons ce soir au camping heureux … Ah, que c’était beau !

Vallée de la Lune
Vallée de la Lune


Vallée de la Lune
Vallée de la Lune

Mercredi 25 juillet 2007, notre excursion à la Vallée de la Lune nous a tellement plu que nous n’hésitons pas à nous inscrire dans une agence pour une excursion au Salar d’Atacama, ainsi qu’à la réserve des flamants roses.
Nous passons une journée classique de jeux, d’école et organisons notre route vers le Pérou. Puis, nous quittons le camping avec tout le matériel nécessaire, comme hier.

IMG_1873.JPG
IMG_1873.JPG

Nous faisons un premier arrêt dans un petit village. Des petits drapeaux noirs sont accrochés à de nombreuses façades dans toutes les ruelles. L’on nous explique que c’est en guise de protestation contre les grandes mines de sel. Le village est situé dans une région très sèche et il y a donc très peu d’eau. Les villageois protestent car une grande partie de l’eau est utilisée dans les mines. De plus, les lacs du parc national se dessèchent de plus en plus, au détriment de la flore et de la faune, dont essentiellement des flamants roses. Ils veulent absolument préserver la richesse naturelle du parc et ils n’ont pas tort.

Salar de Atacama
Salar de Atacama

Arrivés au lac salé, nous nous promenons sur cette grande étendue de sel. Nous nous dirigeons vers un lac où se trouvent des dizaines de flamants roses et quelques autres espèces d’oiseaux. Nous attendons le coucher de soleil tout en observant ces élégants volatiles. Yann et Pauline les observent avec les jumelles et nous avec notre appareil photo et caméra.

Salar de Atacama
Salar de Atacama

Quel spectacle, quelles couleurs, quel paysage. Le blanc du sel, le bleu de l’eau, le rose de ces oiseaux, les montagnes et volcans enneigés et puis le ciel qui nous montre toutes ses plus belles couleurs. On se croirait dans un dessin animé de Walt-Disney. C’est tellement féérique, tellement extraordinairement beau !

Salar de Atacama
Salar de Atacama