Au plaisir …

… d’emmener nos enfants voir le monde …

A savoir

Voici quelques informations susceptibles d’intéresser d’autres voyageurs (en particulier ceux qui désirent voyager avec leur propre véhicule).

Généralités

  • Obtention d’un Carnet de Passage en Douane depuis la Belgique: s’adresser au Royal Automobile Club de Belgique (http://www.racb.be)

Tuyaux Amérique Latine

  • Pour l’obtention d’une assurance véhicule pour toute l’Amérique Latine nous sommes allés à l’agence San Cristobal (Buenos Aires). Obtenu en 30 minutes, au tarif de 480 Dollars par an.

Gaz en Amérique Latine

  • En Argentine, nous avons remplacé le régulateur de notre système de gaz afin de pouvoir y brancher une bouteille argentine.
  • Les bouteilles argentines peuvent être remplies, entre autres, au Chili (à Coihaique S45°36′886 W 72°06’135, à Copiapo (Lipigas) S 27°20′105 W70°22’674, à Iquique (Lipigas, à côté de la partie marchande de la ville), en Bolivie à Potosi (YPF planta à côté du stade S19°34′639 W65° 45’671) ou au Pérou à Cuzco (on donne toutes les infos au camping Quinta Lala). Ceci sont les quelques adresses que nous avons reçues d’autres voyageurs.
  • Nous avons enfin réussi à prendre du gaz GPL (GLP en espagnol, LPG en Anglais) ‘à la pompe’ au Chili (à Iquique dans un point de vente Lipigas). Cela faisait deux mois que nous essayions de remplir notre grand réservoir que nous avions fait installer en Belgique. Il parraît qu’il y aurait aussi de GPL au Pérou (à Lima et à Arequipa entre autres). Attention, en Argentine on trouve bien du gaz GNC à la pompe, mais ce gaz n’est en aucun cas à prendre en remplacement du GPL!

Importer son véhicule en Australie:

  • Pour l’Australie, le Carnet de Passage en Douane est obligatoire. Pour les véhicules immatriculés en Belgique, celui-ci peut s’obtenir auprès du RACB (http://www.racb.be).
  • Pour les personnes physiques, un visa touristique est obligatoire. Nous avons obtenu un visa pour 12 mois, en faisant la demande par internet (http://www.immi.gov.au/visitors/tourist/676/index.htm). Attention: la procédure est relativement longue. Comme nous avions passé plusiers mois en Argentine, nous avons dû compléter notre dossier de résultats d’examens médicaux et de radiographies des poumons, que nous avons dû faire prendre chez un radiologue reconnu par les services d’immigration australiens. Il faut aussi envoyer des copies de passeports, extraits d’actes de naissance des enfants, extraits de comptes bancaires, etc … Il est autorisé d’envoyer les documents en format digital, ce qui s’implifie un peu les choses.
  • Transport en cargo: Nous avons fait appel à la compagnie maritime Wallenius Wilhelmsen (http://www.2wglobal.com). Cette compagnie était intéressante pour nous, car elle offre un service RoRo (Roll-on Roll-off). Notre camping-car n’entrant pas dans un container, la solution RoRo était donc la seule alternative. Le camping-car est monté à Zeebrugge et est arrivé à Perth, au port de Fremantle.
  • Agent maritime: Pour tout déchargement en Australie il est obligatoire de faire appel aux services d’un agent maritime. Nous avons fait appel à Fremantle Customs Brokers (les.burge@fcbrokers.com.au). Ils ont l’habitude de prendre des véhicules de “privés” et fournissent un service impeccable. Ce sont eux qui fixent les rendez-vous avec les services de douane et de contrôle sanitaire (AQIS) afin d’effectuer les inspections du véhicule sur le port.
  • Contrôle sanitaire: Tout véhicule importé subit une inspection sanitaire effectuée par l’AQIS. Le véhicule est sensé être impeccablement propre et ne peut en aucun cas contenir des aliments ou autres matières naturelles susceptibles de porter des germes, bactéries, … Dans notre cas, l’inspecteur a surtout prêté beaucoup d’attention au radiateur (où il cherche des mouches avec sa lampe de poche) et au roues (garde-boue, arrière des pneus, châssis). Si c’est propre de ce côté-là il y a beaucoup de chance pour qu’il n’aille pas fouiner plus loin. Nous avons eu de la chance, notre camping-car a passé l’inspection sans problèmes (il faut dire que nous avions travaillé dur pour le rendre nickel). Il faut savoir que dans le cas contraire, où le contrôle sanitaire aurait échoué, il nous aurait fallu payer le remorquage du véhicule jusqu’à un centre de nettoyage spécialisé. De plus, il semblerait que les temps d’attente pour que l’une de ces sociétés puisse vous prendre en charge et de une à trois semaines en certaines périodes.
  • Contrôle technique: Il est nécessaire de passer une inspection technique (rudimentaire, certes) afin d’obtenir un certificat vous autorisant à rouler en Australie. Ce certificat est requis pour l’obtention de l’assurance obligatoire (voir infra) en Australie. Nous avons passé l’inspection technique dans le quartier O’Connor (2, Stockdale Road), tout près de Fremantle. Cependant, afin de pouvoir rouler jusque là depuis le port, il faut demander un permis temporaire (valable pour 24 heures). Celui-ci s’obtient facilement par téléphone (Tél: 131156). En donnant un numéro de carte de crédit, le permis temporaire peut être activé immédiatement.
  • Assurances: En sortant du contrôle technique, nous avons demandé les coördonnées du “licensing centre” le plus proche. Il y en a un à 500 mètres de là. Ce centre délivre les plaques d’immatriculations pour les habitants Australien, mais délivrent aussi l’assurance “Third Party Insurance”. Elle couvre les dommages aux tierces personnes. C’est la seule assurance qui soit obligatoire. Attention: celle-ci ne couvre pas les dommages matériels aux tiers.
    Nous avons pris une assurance supplémentaire pour les dommages matériels aux tiers. Celle-ci peut s’obtenir chez tout courtier d’assurances en Australie. Comme certaines compagnies n’avaient pas la marque de notre véhicule dans leur système et ne voulaient donc pas l’assurer, nous nous sommes tournés vers un assureur qui a l’habitude d’assurer les voyageurs venant de “overseas” (http://www.dhbrokers.com.au, contact@dhbrokers.com.au). Tout peut se régler par internet et par fax.
  • Et après tout ça; “En route!”. Dernier détail: attention, en Australie, on roule à gauche.
  • Certains voyageurs qui parcourent l’Australie avec leur véhicule européen ont collé un auto-collant à l’arrière du véhicule afin d’avertir que le véhicule est un véhicule qui à le volant à gauche (”Left Hand Drive“). C’est préconnisé, mais apparemment pas obligatoire.

Tuyaux Australie

  • Parc Nationaux de l’Australie-Occidentale: Il est intéressant de prendre le Annual Park Pass. Ce pass coûte 75 AU$ par véhicule et est très rapidement amorti si on visite plusieurs parc en Australie Occidentale. Nous l’avons obtenu à Perth, dans le Western Australia Visitor Center, mais il y a d’autres possibilités pour l’obtenir.
  • Pour les endroits de bivouacs, les aires de repos ou les “campgrounds” bon-marché, le guide “Camps 4” est une véritable encyclopédie. Sachez que quasi tous les autres voyageurs (et il y en a beaucoup, surtout des australiens) ont le même dans leur boîte à gants. Il y a donc peu de chance de se retrouver seul à un endroit.
  • Pour vous rendre en Tasmanie avec votre véhicule, consultez http://www.spiritoftasmania.com.au/. Ce ferry part de Melbourne tous les jours vers Devonport en Tasmanie. Le voyage de jour (seulement les week-ends et ce en certaines périodes de l’année) est le moins cher. Les voyages de nuits (tous les jours et toute l’année) sont plus chers, car vous devez obligatoirement prendre une cabine. Le trajet dure 9 heures. Attention: il y a un contrôle sanitaire “Quarentine Inspection” pour les fruits et légumes quand vous partez en direction de la Tasmanie (contrôles au départ et à l’arrivée). Nous n’avons eu aucun contrôle dans l’autre sens. Sachez aussi, si vous avez un véhicule qui fait plus de 2,10m de hauteur qu’il est impossible de réserver son billet en ligne. Mieux vaut téléphoner. On nous a conseillé de réserver bien à l’avance par ce qu’on y allait en période d’été. Etudiez aussi les tarifs et les promotions. Il y a des périodes “peak” et des périodes creuses. Les différences de prix sont assez conséquentes.
  • Gaz: En Australie nous n’avons pas acheté de bouteilles de gaz. Nous avons toujours fait le plain de notre réservoir de gaz GPL (LPG en Anglais) dans les stations service. Ils appellent ça “Autogas”, mais c’est pareil que le GPL. Pour le reste, nous avons constaté qu’il y avait des points de remplissage de bouteilles de gaz classiques vraiment partout … à condition d’avoir un bouteille australienne…